Accès à la PMA pour toutes : une loi, maintenant !

Femmes solidaires salue la décision, rendue publique le 27 juin dernier, du Comité consultatif national d’éthique d’émettre un avis favorable sur l’ouverture de la Procréation Médicalement Assistée (PMA) aux couples de femmes et aux femmes seules. Cette prise de position était largement attendue, notamment par les associations féministes et LGBTQI+.

Femmes solidaires, opposée à la marchandisation des corps des femmes et donc à la Gestation Pour Autrui ou GPA, salue la position du CCNE sur le maintien de l’interdiction de cette violence faite aux femmes.

L’ouverture de la PMA à toutes est une question d’égalité entre les femmes, indépendamment de leur orientation sexuelle ou de leur situation personnelle. Il ne s’agit pas d’instituer un « droit à l’enfant », mais bien de remédier à une injustice qui poussait des milliers de femmes à se rendre à l’étranger pour fonder une famille.

Femmes solidaires exige que l’exercice de ce droit se fasse dans les meilleures conditions ; cela passe notamment par le remboursement de la PMA qui n’est pas tranchée dans l’avis du comité. Nous regrettons le ton employé par le CCNE pour parler des familles homoparentales et particulièrement monoparentales et lui rappelons que la stigmatisation de ces familles reste un problème majeur de notre société.

Le président Macron avait déclaré que la décision du CCNE serait déterminante dans l’inscription de la PMA au calendrier législatif de son quinquennat, ce qui est par ailleurs l’une de ses promesses de campagne. Il est indispensable que cette décision soit retranscrite par une loi qui ferait entrer l’accès à la PMA pour toutes dans notre droit.

La consultation a eu lieu ; maintenant, place à l’action !

Contact : 01 40 01 90 90 Paris, jeudi 29 juin 2017

Fermer le menu