Adoption définitive du projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes

Femmes Solidaires se félicite du vote définitif du Parlement pour l’adoption du projet de loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes. La loi a une portée globale, ce qui est positif : cela montre la transversalité de la question de l’égalité femmes/hommes et présente une palette de réponses pour faire avancer notre société sur le chemin de l’égalité.

Comme plusieurs associations luttant pour les droits des femmes, Femme Solidaires avait déjà alerté sur la disparition de certains articles lors d’une navette parlementaire.
Aujourd’hui, la plupart de ceux-ci figurent dans le projet de loi et nous nous satisfaisons que ces remarques aient été prises en compte. La portée de la loi pourra être encore plus importante que le projet initial.

Elle est le fruit d’échanges réels et intéressants, et nous nous en réjouissons.
La loi va nous donner des outils supplémentaires pour lutter contre les violences : l’éviction du conjoint violent du domicile sera la norme, l’allongement du délai de protection à 6 mois mis en place, et le dispositif Téléphone Grand Danger sera généralisé à l’échelle nationale.

Cette loi va également permettre de protéger les jeunes filles contre les dangers de
l’hypersexualisation. Pour la première fois, elle affirme la nécessité de l’égalité dans le sport (en favorisant une représentation équilibrée dans les instances sportives) pour atteindre l’égalité réelle. Depuis de nombreuses années nous travaillons sur la problématique de la pauvreté grandissante des femmes, nous serons donc attentives à l’article 6 (Titre II) qui garantira le paiement de la pension alimentaire par le biais de la CAF et automatisera le versement par virement bancaire. La possibilité d’avoir accès à des modes de garde abordables (article 6 septies) permettra aux femmes d’améliorer leur accès à l’emploi. Nous allons mener un travail spécifique dans le sens de la lutte contre la pauvreté, qui touche toujours très durement les femmes.

Nous saluons par ailleurs l’avancée obtenue dans l’article 1 du projet de loi, lequel expose clairement la lutte contre le système prostitutionnel comme une étape nécessaire à l’égalité. Femmes solidaires restera vigilante sur l’application réelle de loi sur l’ensemble du territoire et sur le fait que les restrictions budgétaires liées aux politiques d’austérité ne compromettent pas sa mise en place.

Contact presse : 01 40 01 90 90

Fermer le menu