Mobilisation pour l’avortement en Irlande

Savina, une Indienne de 31 ans, enceinte de 17 semaines. Le 21 octobre, prise de douleurs, elle se présente dans un hôpital de Galway en Irlande. Les médecins lui apprennent qu’elle est en train de faire une fausse couche et que l’enfant est perdu. Mais le cœur du fœtus bat encore. Alors quand Savita, qui souffre déjà terriblement, demande une interruption médicale de grossesse, les médecins refusent. Leur seule réponse, c’est que l’Irlande est un pays catholique, avortement interdit. Savita est donc renvoyée chez elle. La suite a été racontée par son mari dans l’Irish Times : c’est une interminable semaine d’agonie physique et de détresse mentale. Savita est finalement réadmise à l’hôpital, et cette fois la mort du foetus est constatée. Pour Savita, il est trop tard : elle a contracté entre-temps une septicémie, elle meurt le 28 octobre, après trois jours de souffrances.

Mercredi 21 novembre, journée d’action européenne pour dénoncer cette affaire et demander un changement de législation sur l’avortement en Irlande

Infos : Le Planning Familial (MFPF)
Tel : 01 48 07 29 10
www.planning-familial.org

Fermer le menu