Une fois de plus, invisibilité des clients.

Communiqué de presse
Fait à Paris le 14 octobre 2015

PPL – Prostitution Renforcer la lutte contre le système prostitutionnel
Une fois de plus, invisibilité des clients.

Quelle hypocrisie !

Le 14 octobre 2015, le Sénat a adopté en deuxième lecture la PPL – Prostitution par 172 voix pour et 31 contre : une avancée certainement, mais pas de quoi se réjouir pour autant. Si le délit de racolage a été finalement abrogé, la pénalisation du client n’a pas été maintenue.

Femmes solidaires, mouvement féministe d’éducation populaire, lutte activement contre toutes les violences faites aux femmes et les stéréotypes sexistes qui les engendrent. Si nous nous félicitons de l’abrogation du délit de racolage qui faisait des personnes prostituées des délinquantes, nous sommes indignées par la disparition de la pénalisation des clients prostitueurs. Depuis les lois sécuritaires de Nicolas Sarkozy, Femmes solidaires s’est mobilisé pour inverser la charge pénale de l’acte prostitutionnel en positionnant clairement le client comme responsable de ses actes devant la loi.

Nous sommes particulièrement choquées de l’invisibilité dans laquelle, une fois de plus, le Sénat plonge les clients, conformément aux préconisations de sa commission spéciale du 7 octobre. Le système prostitutionnel comporte des victimes, les personnes prostituées, des auteurs qui sont les trafiquant-es et les proxénètes. Mais pour que le business humain fonctionne, il faut aussi… des clients. Comment les exonérer de toute responsabilité ?

Le Sénat envoie, une fois de plus, un message clair à la jeunesse : on peut acheter le corps des femmes puisqu’il n’y a aucune peine pour l’auteur de ce délit. Y-a-t-il un autre délit dans notre pays pour lequel on ne prévoit aucune peine pour l’auteur ?
Femmes solidaires espère que la commission mixte paritaire pourra revenir sur cette incohérence législative majeure. Quelle que soit l’issue de cette phase législative, nous ne cesserons d’être mobilisées contre ce système esclavagiste qu’est la prostitution, toujours du côté des personnes prostituées.

Femmes solidaires
Contact presse: femmes.solidaires@wanadoo.fr
01.40.01.90.90

Fermer le menu